Derniers Articles

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET EMPLOI – 4

3. FAIRE ÉMERGER UNE NOUVELLE ÉCONOMIE AIXOISE

• Aix-les-Bains doit développer de nouvelles activités économiques susceptibles d’être « porteuses » à l’avenir, faire apparaître de nouvelles spécialisations dans l’industrie et les services, ou profiter de celles qui existent dans son large bassin de vie. Pour cela :
– nous prospecterons des entreprises en quête de développement et stimulerons la création dans les domaines de
l’industrie du sport et des loisirs, de l’eau, de l’énergie, dela création numérique et de l’informatique appliquée à la santé, à la dépendance et au handicap. Ces secteurs nous semblent à la fois prometteurs et pouvoir être en osmose avec le milieu local ;
– nous devrons proposer au sein de l’agglomération aixoise des « petites soeurs » de Savoie-Technolac, qui reste proche pour les relations inter-entreprises mais dont l’espace de développement est limité et qui peut « essaimer » sur Aix ;
– nous souhaitons susciter localement le développement d’une économie culturelle autour des arts visuels, du spectacle vivant et de l’édition ;
– Après 13 ans de discours non suivis d’effets, nous devons déployer une vraie politique d’accueil des étudiants de Savoie Technolac grâce à une communication ciblée en direction des lycéens les plus éloignés de Chambéry vers le Nord, grâce à une meilleure liaison avec le campus (transports collectif, autopartage), grâce à notre action sur le logement et à la mise en place de « packs tout compris » intégrant loyer, transport, eau, énergie et une année d’adhésion à une association aixoise.

• Une autre piste consistera à partir des « savoir-faire » existants et des « besoins » non ou mal satisfaits sur le bassin aixois, qu’ils soient ceux des entreprises ou des particuliers, pour repérer ceux qui peuvent déboucher sur des emplois et aider à leur consolidation. Une « conférence des savoir-faire et des besoins » sera organisée à l’automne 2014 ;

• Nous dresserons un état des lieux de « l’économie sociale et solidaire », en particulier des « services à la personne » pour repérer et présenter l’offre, les prix, pour repérer les manques, soutenir la professionnalisation de ces métiers, et déprécariser ces emplois en stimulant l’apparition de groupements d’employeur.

• Nous explorerons de multiples pistes pour « faciliter » la création, le développement ou la pérennité des entreprises.
– Une « maison de l’entreprise, du travail, de l’emploi et de la formation » sera créée, lieu unique intégrant à terme le Point Information Jeunesse, CitésLab, Pôle Emploi, l’école de la deuxième chance, un centre d’information et de soutien à la création d’entreprise et d’autoentreprise, un lieu d’échange entre entrepreneurs, des permanences syndicales ;
– Nous créerons un dispositif de soutien à la création d’entreprises au statut particulier (SCIC, SCOP), nous développerons sur Aix le micro-crédit et le « capital-risque solidaire ». Deux comités locaux d’épargne, pour les jeunes entrepreneurs (18-35 ans) et pour les femmes qui entreprennent, seront créés pour octroyer des prêts à taux zéro à celles et ceux souhaitant créer, reprendre ou développer une entreprise ;
– Pour compléter celles de Technolac et d’Hexapôle, nous installerons, en centre-ville et dans d’anciens locaux artisanaux et commerciaux, une « couveuse – pépinière » d’entreprises pour aider les projets des créateurs à se concrétiser ;
– Nous anticiperons des besoins d’espaces et de locaux d’activités dans le cadre du renouvellement des espaces urbains ;
– Nous aiderons les entreprises situées en zone industrielle et commerciale à développer sur leur bâtiment ou leurs espaces de stationnement les énergies renouvelables (à coût nul pour la collectivité) et le stationnement souterrain
ou sous/sur le bâtiment (pour économiser l’espace) ;
– Nous aiderons les plus petites entreprises à accéder à une communication efficace ;
– En partenariat avec les PME / TPE aixoises et sous des formes variables selon leur âge, les jeunes Aixois effectueront 3 découvertes d’entreprises par an de 10 à 17 ans dans des secteurs différents, pour changer leur regard sur les métiers et faciliter leur orientation ;
– un partenariat sera noué avec les entreprises locales pour permettre aux Aixois d’accéder à des qualifications en adéquation avec les besoins des entreprises ;
– Dans les TPE, la Ville co-financera un tutorat d’entreprise pour aider à l’embauche des jeunes peu formés ou à réinsérer des personnes les plus en difficulté ;
– Notre action en faveur du logement pour tous et des transports collectifs performants, lèvera un obstacle fort au recrutement,
– nous envisagerons, pour les entreprises en difficulté, le rachat de leurs locaux tout en les laissant poursuivre l’activité. La Ville donnerait une bouffée d’oxygène, disposerait en cas d’échec d’espaces à louer à d’autres entreprises en développement, ou à reconvertir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



post date*

日本語が含まれない投稿は無視されますのでご注意ください。(スパム対策)