Derniers Articles

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE & EMPLOI – 1

CRÉATIVITÉ & VOLONTARISME POUR L’ACTIVITÉ ET L’EMPLOI
DANS UNE ÉCONOMIE DURABLE SUR LE BASSIN AIXOIS

UN CONTEXTE DIFFICILE, UN CONSTAT ACCABLANT
PAS UNE « RENAISSANCE », PLUTÔT UN GRAND GÂCHIS !

• La morosité du contexte économique national ou européen, la concurrence bancale engendrée par la globalisation, la mutation de notre système vers un capitalisme financier prédateur sont des données incontestables, qui font pression sur l’économie et sur la population aixoises comme partout ailleurs.

• Les communes et leurs groupements n’ont évidemment pas tous les leviers pour agir en faveur de l’activité et de l’emploi. Mais contrairement à ce qu’on peut croire l’échelon local dispose de clés déterminantes, si on sait les actionner.
• A rebours du discours tenu depuis 2001, Aix-les-Bains n’a connu aucune « renaissance » depuis 13 ans.
– certes il y a eu l’arrivée de quelques enseignes commerciales nationales en centre-ville…
– certes il y a eu la création de Musilac, aux retombées jamais mesurées d’ailleurs, mais…

• Ce qui saute aux yeux c’est :
– un thermalisme qui ne rebondit pas, un tourisme qui ne décolle pas,
– un tissu commerçant qui s’effrite, un tissu hôtelier qui s’effondre,
– une fonction de congrès qui s’efface,
– un tissu industriel et de services dont les créations d’emploi compensent juste les pertes et qui ne réduit pas le chômage local.

• La passivité ou les erreurs de la collectivité sont flagrants :
– le soutien à la création d’entreprise est peu lisible,
– aucune initiative locale n’a été prise pour développer ou organiser de nouveaux secteurs d’activité, ou élargir des clientèles,
– l’aménagement des bords du lac a définitivement gâché un sacré potentiel de développement touristique,
– la privatisation des thermes ex-Nationaux a entrainé une baisse de l’emploi notable, et nous a privé de tout contrôle sur des stratégies qui peuvent avoir un impact colossal sur tout le tissu économique local,
– l’action tardive et limitée en faveur du logement et des transports collectifs n’a pas suffi à lever le frein que constituent ces élements pour recruter de la main-d’oeuvre dans le bassin aixois,
– les services publics de l’Etat ont été dépouillés à Aix-les-Bains avec une intensité rare (maternité, tribunal, baisse des effectifs de police, suppressions de postes au lycée Marlioz) sans réaction municipale.
• En somme, malgré le vernis et les discours répétés à l’envi, l’équipe Dord-Beretti n’a enrayé aucun déclin, a davantage détruit d’atouts qu’elle n’en a valorisé, et elle n’a rien su stimuler de neuf ni su vendre notre territoire comme il le faudrait.
PARTIR DE NOS FORCES ET DE NOS BESOINS
POUR DÉVELOPPER L’ACTIVITÉ ET L’EMPLOI
DU « SUR MESURE » POUR FAIRE ENTRER AIX DANS LE XXIème SIECLE
• Nous connaissons le tissu économique local, nous savons dans quel contexte évoluent nos entreprises et les salariés. Nous sommes réalistes sur les difficultés rencontrées et les moyens de la collectivité.
• Aucun dogme n’aveuglera notre action économique.

• Notre action économique sera réfléchie, concertée, à la fois globale et ciblée, déterminée.

• Notre objectif numéro 1 sera l’emploi. Nous voulons identifier, faire émerger, structurer et stimuler tous les gisements d’emploi possibles.

• Notre fil rouge sera de contribuer à donner à Aix-les-Bains une économie aussi variée, écologique, socialement équilibrée et aussi « résiliente » que possible, pour que son développement soit assuré dans le temps.
• Nous sommes pleinement conscients de ce dont ont besoin les entreprises et les activités locales pour se développer. Il leur faut :
– « de la vie », c’est-à-dire une population résidente, fréquentation touristique, un passage, une animation en croissance ;
– offrir une attractivité, profiter d’un marché privilégié, ce qui nécessite de capter les achats locaux, de bénéficier d’une qualité urbaine et d’image du territoire ;
– d’espaces adaptés et financièrement accessibles pour s’implanter et se développer ;
– de la stabilité et des capacités d’anticipation (par rapport à l’évolution de la fiscalité, à un réseau de partenaires, à l’adaptation aux mutations de leur secteur) ;
– des facilités (d’installation, de financement, mais aussi de formation, de transports et de logement pour embaucher) ;
– du pouvoir d’achat local, ce qui passe par la juste représentation de toutes les strates de revenu, par une action sociale et une répartition de l’effort fiscale justes, par des économies que les politiques municipales pourraient faire faire aux ménages…)
• Nous répondrons à ces besoins non seulement par des stratégies purement économiques, mais aussi par le biais de nos projets écologiques, sociaux, urbanistiques, par les projets d’investissements qui sont les nôtres, et qui portent en eux de quoi redonner de la matière au développement aixois.

NOS GRANDS AXES
1. FAIRE D’AIX-LES-BAINS LA PLUS « COMPLÈTE »
DES DESTINATIONS DU TOURISME NATIONAL
2. RELOCALISER LA CONSOMMATION AIXOISE
POUR RENFORCER DURABLEMENT L’ECONOMIE LOCALE
3. FAIRE ÉMERGER UNE NOUVELLE ÉCONOMIE AIXOISE

4. LOGEMENT, ÉCOLOGIE, TARIFS PUBLICS, FISCALITÉ :
DES LEVIERS POUR REDONNER DU POUVOIR D’ACHAT

5. UN DÉVELOPPEMENT ÉTHIQUE ET DURABLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



post date*

日本語が含まれない投稿は無視されますのでご注意ください。(スパム対策)