Derniers Articles

Retour sur notre réunion sur le thème de la démocratie…

centre-congres-democratieCet après-midi, nous avons tenu notre deuxième réunion publique thématique après celle organisée le 29 novembre sur le service public de l’eau. Destinée à présenter notre projet en matière de démocratie locale (cela fera l’objet d’articles sur notre site web prochainement), cette après-midi aura été celle d’un bon débat et d’une intervention marquante.

Nous avons commencé en demandant à chacun ce qu’il pensait de la démocratie, des critères qui permettaient de la définir, de son état en France ou à Aix et des éléments qui permettaient d’en juger. Nous avons passé plus d’une heure sur ces questions, une véritable discussion s’instaurant dans la salle disposée en cercles pour l’occasion. Des aspects aussi divers que la durée des mandats, le mode de scrutin, le rôle de la presse, l’engagement des citoyens, le partage de la connaissance, la perte de préoccupation de l’autre et la fourmillement d’initiatives émancipatrices concrètes ou sur le web ont été évoqués.

Puis Christian Serra est intervenu pour montrer les limites de la démocratie locale à Aix-les-Bains et le résultat tout de même significatif des batailles qu’il a menées pour améliorer l’accès de tous à plus d’informations sur l’action de la collectivité.

Ce fut ensuite au tour de Sylvain Rochex, créateur d’une conférence théâtralisée sur la démocratie, notre invité du jour, d’intervenir brillamment. Il a expliqué pourquoi notre système politique était éloigné des principes fondateurs de la démocratie il y a 2500 ans, en montrant l’actualité de ses réflexions, nourries de celles de Cornelius Castoriadis ou d’Etienne Chouard.
En faisant une brillante et concrète démonstration du point de vue qu’il défend, il a notamment expliqué qu’en élisant des représentants nous sélectionnions une poignée de citoyens pour exercer le pouvoir à la place des autres (ce qui est une oligarchie), vus par nous comme les meilleurs (aristè, en grec) pour exercer ce pouvoir (ce qui revient donc à un régime aristocratique au sens étymologique du terme). Il a insisté sur les conditions d’exercice d’une “vraie démocratie” : égalité de temps de parole, égalité des chances d’avoir la charge d’une mission publique (donc nécessité d’en passer par le tirage au sort), vote direct de la loi ou prise directe des décisions par les citoyens, contrôle permanent des “magistrats” en charge de les appliquer par des citoyens, etc. Loin d’être farfelue, sa démonstration a été complétée d’une explication historique montrant qu’en France, si nous confondons “démocratie” et “gouvernement représentatif / oligarchie élective”, cela datait en gros de la période 1789-1875, à l’issue de laquelle ce deuxième système l’a durablement emporté sur le premier pour rallier les monarchistes à la cause républicaine.

Fabrice Maucci a ensuite présenté nos principales propositions en matière de démocratie locale, des engagements concrets destinés à réconcilier les Aixois avec la politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



post date*

日本語が含まれない投稿は無視されますのでご注意ください。(スパム対策)